Accueil

La promesse de l'aube

C'est l'une des formations invitées cette saison, le trio Alborada, qui m'a donné l'idée du titre de notre saison. Alborada signifie aube, or quoi de plus beau qu'un jour qui se lève, éclatant d'espérance. Et c'est ce que nous vous offrons cette année, 5 concerts, 5 moments gorgés de jeunesse, d'originalité et d'espoir ; 5 promesses de l'aube. Jeunesse avec un concert parrainé par Eric Francerie qui soutiendra les débuts d'Ophélie Perrier, pianiste, et d'Emma Feldhendler, guitariste. Jeunesse encore avec le trio Alborada qui entrelace des œuvres de Milhaud, Debussy et Piazzolla avec les créations de jeunes artistes tel Nicolas Granelet ou Pascal Sasseville Quoquochi. L'originalité, nous la trouvons chez Anna Kupfer qui intitule son programme : La vie est belle, tu verras ! qu'elle décline entre chant, musique et poésie. Originalité toujours avec un concert quatuor à cordes et guitare, alliance rare du quatuor Parisii et de la guitare de Simon Schembri. Espoir enfin avec un hommage à Nat King Cole, l'immense pianiste et chanteur emblématique du jazz de l'époque swing qui aurait 100 ans cette année. Une saison 2019 rythmée, ébouriffante, sensible, qui pour la 17ème année se fera un plaisir de tenir … ses promesses.

Guy Touvron, Président du Festival